La maison de Mena : les nouvelles !

La maison de Mena : les nouvelles !

Depuis 2016, ARM soutient la maison d’accueil de jour d’enfants handicapés mentaux créée par Barbara Okugbeni (Mena), spécialiste du handicap mental. La “Maison de Mena” est appelée aussi « One Heart Therapeutic Center ». Plusieurs membres du CA ARM suivent cette action : Pierre Fournel, Caroline Deschryver, Véronique Le Gars et Laure Foucaud.

Actuellement 15 enfants sont accueillis quotidiennement dont trois nouveaux qui viennent de rejoindre la maison :

  • Natanael, fillette de cinq ans, atteinte de paralysie cérébrale et d’un trouble d’apprentissage modéré.
  • Weynshet, petite fille de 6 ans atteinte d’une légère paralysie cérébrale.
  • Mekdes, petite fille de 7 ans extrêmement malnutrie, qui se présente plus comme un bébé de 7 mois.

L’équipe d’accueil comprend 15 personnes dont les infirmières et aides soignantes, cuisinière, chauffeur, aide ménagère, comptable ainsi que deux coordinateurs : Mena et Belay qui a récemment rejoint l’équipe.

Cette année, compte tenu de la pandémie, le centre a été fermé mais fort heureusement, il a été possible au bout d’un mois de rendre visite aux enfants au sein de leurs familles. Cela a permis de se rendre compte des difficultés et des opportunités de chacune. Voici quelques exemples :

Pour la mère de Nesia qui s’occupe de deux enfants plus jeunes et vit au quotidien avec un mari schizophrène, la situation était particulièrement délicate. Muna a été les visiter tous les jours pour les aider dans les repas et le soin à Nesia qui petit à petit a repris des forces. Plus tard, sa mère Hyatt a retrouvé la force de réellement s’investir dans le lien à sa fille handicapée. Et même sa petite sœur d’un an, participait aux séances de massage !

Pour Endalew également, la situation en famille s’est avérée difficile et c’est Mena qui s’est rendue sur place pour assurer les soins quotidiens d’alimentation, d’exercice et d’hygiène (photo à gauche). Il a fallu faire preuve de pédagogie et de bienveillance pour accompagner la famille d’Endalew dans sa prise en charge quotidienne. Mena espère qu’avec les soins et une bonne nutrition, il pourra parler. La famille a également reçu le nécessaire pour son couchage et s’est engagée à le maintenir propre.

Chez Rediet, c’est Yalemserf qui a assuré les visites quotidiennes. Cette petite fille fait de grand progrès et bénéficie de l’attention bienveillante de sa grande sœur Tigist de 14 ans. Elle a appris à pratiquer les exercices de mobilisation et les pratique tous les soirs.

Pour Makbel, les progrès ont été lents mais certains grâce au trotteur adapté aux enfants handicapés. Il peut maintenant se déplacer seul dans une pièce et renforce toute sa musculature. Plusieurs enfants utilisent avec bonheur ce trotteur.

Pour Fasicow, Hareg, l’infirmière apportait le « marcheur » ce qui lui a permis de faire de grands progrès. Lors des visites, grande joie de trouver Fasicow heureux dans les bras de sa mère avec ses frères et des voisins !

Chez Mykias, plusieurs enfants surveillaient avec tendresse Mena qui travaillait avec lui pour renforcer la musculature de ses bras et de son dos.

Chez Rediet, le travail d’assouplissement sur le gros ballon orange a été bien apprécié. Le travail auprès des familles a été nécessaire mais très éprouvant pour l’équipe et le chauffeur. Les problèmes d’hygiène (toilette et change) réapparaissent très vite. Les enfants sont moins stimulés lorsqu’ils ne viennent pas au centre. Cependant, toutes les familles ont apprécié cette proximité et ont plus participé aux pratiques de soin.

Depuis novembre 2020, tout est rentré dans l’ordre, les enfants sont de nouveau accueillis dans le centre chaque jour. Les mamans ont pu reprendre leur travail sereinement. Les enfants se sont retrouvés et ils profitent à nouveau du large éventail d’activités thérapeutiques proposées.

Le fonctionnement de la Maison de Mena est assuré depuis 2016 majoritairement par ARM appuyée par quelques associations en région ainsi que des donateurs directs en France et en Angleterre. Nous espérons pouvoir compter sur vous pour solliciter à nouveau votre cercle de connaissance qui pourrait nous rejoindre dans ce beau projet.

Laisser un commentaire