• 1988 : le début
    Christine et Gilbert Bayon engagent une démarche d’adoption et font momentanément évoluer leur projet vers le recueil d'enfants éthiopiens et érythréens en situation familiale difficile. Le conflit entre l'Ethiopie et l'Erythrée est à son paroxysme et la dureté du régime dictatorial du Colonel Mengistu s'exprime dans toute sa violence.
  • Début 1989 : fondation d'ARM
    En début d'année, des amis souhaitent soutenir l'action de la famille Bayon et fondent « Les Amis de Reine de Miséricorde ».
  • 1990 : fondation d'ERM, oeuvre d'adoption
    La première procédure d'adoption du couple Bayon s'accompagne de nombreuses sollicitations, tant de couples français qui souhaitent également adopter, que de responsables éthiopiens d'orphelinats, qui ne voient de meilleure issue que l'adoption pour les enfants dont ils ont la charge.
    Ainsi, se laissant conduire par les événements que les croyants verront comme des signes de la Providence, le couple Bayon fonde l’œuvre d'adoption « Les Enfants de Reine de Miséricorde ». Par ailleurs les premiers parents adoptifs souhaitent à la fois contribuer à l'aide apportée sur place en Ethiopie, et soutenir l’œuvre d'adoption. De cette situation découle l'objet actuel de l'association.
  • 1990 : Redéfinition d'ARM
    Pour des raisons pratiques et réglementaires, l'activité d'œuvre d'adoption est exclusive de tout autre type d'action humanitaire. Pourtant les besoins et les sollicitations sont nombreux tant en Ethiopie qu'au Burkina-Faso, pour de l'aide à la scolarisation, la formation... Aussi l'objet de l'association « Les Amis de Reine de Miséricorde » est redéfini pour faire de cette structure, non plus un soutien à l'action du couple Bayon, mais un organisme humanitaire destiné à secourir les enfants les plus démunis.
    Ainsi depuis 1990, l'œuvre d'adoption devenue Organisme Autorisé pour l'Adoption (O.A.A.) « Les, Enfants de Reine de Miséricorde » (ERM), et l'association caritative « Les Amis de Reine de Miséricorde » (ARM) ne cessent d'œuvrer conjointement, en étroite collaboration et complémentarité, chacune dans leur domaine d'action respectif.
  • 2003 : jeparraine.com
    La création de l'outil de communication « jeparraine.com » a germé et se concrétise par lancement du site Internet.
  • 2007 : ARM reconnue d'Utilité Publique
    Par décret du 12 mars 2007, l'association « Les Amis de Reine de Miséricorde » est Reconnue d'Utilité Publique.
    Lancement du premier site jeparraine.com
  • Depuis 2007 : Parrainages et projets de développement
    Progressivement, ARM a pu accroître ses parrainages et projets de développement en faveur de l’enfance déshéritée en Éthiopie et au Burkina Faso, d’autant qu’un nombre croissant de familles adoptives a soutenu les actions d’ARM. Le budget d’ARM a pu ainsi croître pour atteindre un montant annuel d’environ 600 000 € aujourd’hui.
  • Juin 2008 : Création de la boutique en ligne
    La boutique propose de multiples articles : livres, DVD, créations artisanales et artistiques locales : "LaBoutiqueJeParraine.com"
  • 2016 : Fin des adoptions en Ethiopie décidée par la France
    L’adoption internationale a considérablement évolué au cours des dernières années, pour des raisons à la fois politiques, économiques et sociétales. Cela a conduit, en particulier, le gouvernement français à mettre fin en mai 2016 à l’adoption en Éthiopie, conduisant à mettre un terme à trente années d’adoption par ERM. Les fondateurs des deux associations ont aussi passé la main à une nouvelle génération de bénévoles.
    De très nombreux liens se sont tissés entre familles françaises et familles Éthiopiennes des enfants adoptés. C’est un phénomène propre à l’Éthiopie où l’adoption n’entraîne pas une rupture avec les familles d’origine. Les voyages d’adoptés et de familles se multiplient. C’est donc un avenir différent et toujours exaltant qui se présente, les besoins de l’enfance et des jeunes dans les deux pays restant toujours immenses.
  • 2018 : Nouvelle présidence pour ARM
    Fin 2017, Gilbert Bayon, président d'ARM depuis sa fondation est conduit à démissionner pour raison de santé. Après une période d'intérim par Dominique Boutherin, Laure Foucaud est élue présidente d'ARM lors de l'AG d'octobre 2018. Le CA est lui aussi profondément renouvelé.
  • 2018 : Bientôt la fin des adoptions par ERM
    L'OAA ERM annonce lors de son AG en octobre 2018 qu'elle renonce à recevoir de nouvelles candidatures de familles en demande d'adoption. En effet le faible nombre adoptions en provenance du Burkina Faso, 2 à 3 par an, s'ajoutant à la montée du terrorisme dans ce pays, ne permet plus à une équipe réduite d'assurer la mission d'excellence qui a été la marque de l'organisme d'adoption "Les Enfants de Reine de Miséricorde" depuis sa création.
    A la date de cette AG, 1575 enfants éthiopiens et 135 enfants Burkinabés ont été adoptés.
Gilbert et Christine Bayon, fondateurs d'ARMet ERM, lors de l'AG 2013
Fermer le menu